Une étude suggère que la santé des os des véganes serait moins bonne que celle des omnivores.

Des données scientifiques indiquent que les régimes végétarien et végane pourraient protéger de nombreuses maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou le cancer. Cependant, le régime végane a été associé à une plus faible densité minérale osseuse et à un risque plus élevé de fractures que l’omnivore. Le régime végane pourrait, en effet, être associé à un apport inadapté de certains nutriments indispensables à la santé des os.

Une étude a évalué les différences dans la santé des os entre des véganes et des omnivores. Elle s’était également donnée comme objectif de détecter les différences notamment dans les biomarqueurs nutritionnels associés à la santé et au renouvellement des os, l’équilibre du calcium ou l’inflammation. Soixante-douze personnes, 36 véganes et 36 omnivores, ont pris part à cette étude croisée.

Les résultats montrent des valeurs des paramètres de la densitométrie osseuse plus faibles chez les véganes que chez les omnivores indiquant une moins bonne santé osseuse. Les chercheurs ont également détecté des différences dans des biomarqueurs nutritionnels susceptibles de contribuer à la moins bonne santé osseuse des véganes.

Aucune différence entre les deux groupes n’a été observée dans les concentrations de vitamines D et B12, deux vitamines apportées par des aliments d’origine animale, probablement en raison de la prise de compléments alimentaires. Les concentrations urinaires de magnésium n’ont pas non plus montré de différence entre les deux groupes malgré une consommation plus importante de ce minéral par les véganes.

Cependant, de plus faibles concentrations sériques de vitamine B2, de vitamine A, d’acides gras oméga-3, de sélénium, de zinc, de mêmes que de plus faibles concentrations urinaires de calcium ont été constatées chez les véganes. Par contre, les concentrations sanguines de vitamine K et de folates, deux nutriments essentiels également importants pour la santé des os étaient plus élevées chez les véganes que chez les omnivores.

D’autres études sont nécessaires pour approfondir la signification de ces résultats et également les confirmer.

Menzel J et al., Vegan diet and bone health – Results from the cross-sectional RBVD study. Nutrients 2021,13, 665.

bottom

Cours de yoga individuel : initiation à la respiration , à diverses techniques de relaxation et pratique de postures adaptées à la personne.

Pour plus d'informations n'hésitez pas à me contacter.

Quelques séances de yoga disponibles sur youtube .