Remplacer des céréales raffinées par des céréales complètes pourrait améliorer la santé du foie et protéger contre l’état inflammatoire induit.

Des méta-analyses d’études prospectives suggèrent qu’une consommation élevée de céréales complètes aurait un rôle potentiel dans la baisse du risque de diabète de type II, de cancer, de troubles du système respiratoire et de maladies cardiovasculaires.

Des études épidémiologiques ont montré que la consommation de céréales complètes avait des effets bénéfiques sur le risque de mortalité totale, d’accidents cardiovasculaires et sur des facteurs de risque métabolique (IMC, rapport taille/hanches, cholestérol total et cholestérol-LDL, sensibilité à l’insuline). Néanmoins, quelques essais d’intervention n’ont observé aucun effet ou rapporté des effets inconsistants sur l’amélioration du métabolisme du glucose et/ou des lipides.

Les différences de résultats entre les études d’intervention et d’observation peuvent être expliquées par l’observation d’un effet peu important, par d’importantes différences inhérentes à la réponse à l’intervention, par un échantillon de population plutôt en bonne santé (il est alors plus difficile d’observer des améliorations) ou par une intervention de courte durée. Il est donc important de développer des mesures plus sensibles pour quantifier les effets spécifiques d’aliments comme les céréales complètes.

Une étude a été définie pour évaluer l’impact de la consommation de blé complet par la quantification de la résilience de l’organisme, définie comme sa capacité à s’adapter à une stimulation standardisée.

Cinquante personnes (19 hommes et 41 femmes ménopausées) ont été enrôlées dans une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée contre placebo. Elles étaient âgées de 45 à 70 ans, en surpoids ou obèses, avec un cholestérol total plasmatique légèrement élevé. Elles ont été réparties de façon aléatoire en deux groupes et ont consommé pendant 12 semaines 98 grammes par jour de blé complet ou de céréales raffinées. Avant et après l’intervention, des échantillons de plasma sanguin ont été prélevés après une nuit de jeûne et après un repas. Trente et un biomarqueurs portant sur le métabolisme, le foie, la santé cardiovasculaire et l’inflammation ont été évalués.

Les résultats indiquent que la consommation de blé complet peut favoriser la résilience du foie et de l’inflammation chez des personnes obèses ou en surpoids avec un cholestérol total légèrement élevé.

Hoevenaars FPM et al., Whole grain wheat consumption affects postprandial inflammatory response in a randomized controlled trial in overweight and obese adults with mild hypercholesterolemie in the Graandioos study. The Journal of Nutrition, 2019.

bottom

Yoga doux avec respiration, relaxation, méditation et postures en respectant les possibilités de chaque personne.

Les cours se déroulent en petits groupes de 4 à 5 personnes , tous les mardis de 17h45 à 19h00 .

Le 1er cours est le 15 Octobre et les séances suivantes sont le 22, 29 Octobre, 5, 12, 19 , 26 Novembre, 3, 10, 17 décembre . Cette série de 10 séances est à 260 francs .

Pour plus d'informations ou si vous souhaitez vous inscrire , n'hésitez pas à me contacter.