Chez des personnes âgées, le ginkgo biloba pourrait être un traitement adjuvant utile pour améliorer les fonctions cognitives en cas de dépression.

La dépression regroupe tout un ensemble de troubles affectifs ou de l’humeur. Elle est principalement caractérisée par une baisse persistante du moral, une perte d’intérêt et de plaisir, une pensée ralentie, un manque de volonté d’agir, des comportements et pensées suicidaires ainsi que, chez certains patients, par des hallucinations et des illusions.

Les origines de la maladie ne sont encore clairement comprises. Les traitements antidépresseurs les plus fréquemment prescrits sont des inhibiteurs sélectifs de recapture de la sérotonine (ISRS) comme le citalopram.

Le Ginkgo biloba est utilisé pour ses propriétés médicinales depuis des milliers d’années. On trouve une description de son usage dans un traité de médecine chinois datant de 2600 avant notre ère. En Europe, les premières études sur l’intérêt potentiel pour la santé d’extrait de feuilles de Ginkgo biloba sont faites dans les années 1950. C’est à cette époque qu’un botaniste analyse leur contenu et découvre plus de 40 composants différents parmi lesquels il identifie des polyphénols, essentiellement des flavonoïdes, et des terpènes : les ginkgolides et les bilobalides. C’est à ces composants que sont attribués les principaux effets bénéfiques des extraits de Ginkgo biloba.

Les polyphénols et les terpènes présents dans les feuilles de Ginkgo biloba sont de puissants antioxydants. C’est grâce à eux que les extraits de ginkgo biloba exerceraient un effet protecteur sur les cellules du cerveau contre les lésions provoquées par les radicaux libres, de dangereuses molécules aux pouvoirs oxydants délétères. Ils inhibent le facteur d’activation des plaquettes, améliorent les changements hémorhéologiques, augmentent la tolérance à l’hypoxie (réduction de l’apport d’oxygène), préviennent l’œdème cérébral induit par un traumatisme ou des toxines et protège les nerfs.

Des recherches ont également montré que l’extrait de Ginkgo biloba, chez des personnes avec un stade léger à modéré de maladie d’Alzheimer, peut améliorer les fonctions cognitives de l’attention et de la mémoire.

La protéine S100B est une petite protéine synthétisée sélectivement par certaines cellules du tissu cérébral. Elle est essentiellement présente dans les cellules oligodendrogliales et astrocytaires dans les systèmes nerveux central et périphérique ainsi que dans certains neurones.

Elle intervient physiologiquement dans la croissance cellulaire, le maintien du cytosquelette, le métabolisme énergétique ou la transduction des signaux. Sa capacité à fixer le calcium lui confère une activité régulatrice. Elle semble également impliquée dans la régulation de l’inflammation, des capacités d’apprentissage et de mémorisation et la plasticité neuronale.

Lorsque des tissus cérébraux sont lésés, notamment par un traumatisme ou une lésion vasculaire, la concentration de la protéine S100B augmente dans le plasma sanguin. Elle est donc considérée comme un marqueur de lésion cérébrale.
En même temps qu’ils réduisent les symptômes dépressifs, les antidépresseurs diminuent la concentration de la protéine S100B dans le plasma.

Une étude a été conçue pour évaluer l’effet, chez des personnes âgées dépressives, d’une supplémentation avec un extrait de ginkgo biloba, en traitement adjuvant, sur les concentrations plasmatiques de la protéine S100B.

Cent-trente-six patients âgés présentant une dépression ont été enrôlés dans cette étude. Ils ont été répartis en deux groupes. L’un a reçu 20 mg par jour de citalopram. Les patients de l’autre groupe ont pris, en plus du citalopram, 19,2 mg d’un extrait de Ginkgo biloba trois fois par jour. L’étude a duré 12 semaines.

L’efficacité du traitement sur les symptômes de la dépression a été évaluée au moyen de l’échelle Hamilton du taux de dépression (HAMD). Le test de classement de cartes du Wisconsin a été utilisé pour évaluer le fonctionnement cognitif.

Les résultats montrent que l’ajout de l’extrait de Ginkgo biloba au traitement a efficacement renforcé l’amélioration des symptômes dépressifs. Il a également réduit l’expression sérique de la protéine S100B, suggérant que l’extrait restaure, chez des personnes âgées, les fonctions neurologiques, au cours du traitement de la dépression. Associé à un antidépresseur, l’extrait de ginkgo biloba joue donc un rôle synergique et l’efficacité du traitement se manifeste plus rapidement qu’avec l’antidépresseur seul.
Dai C-X et al., Role of Ginkgo biloba as adjunctive treatment of elderly patients with depression and on the expression of serum B100S. Medicine. 2018, 97 : 39(e12421).

bottom

Yoga doux avec respiration, relaxation, méditation et postures en respectant les possibilités de chaque personne.

Les cours se déroulent en petits groupes de 4 à 5 personnes , tous les jeudis de 17h30 à 19h00 et s'il y a des personnes intéressées possibilité le mardi à 17h45 .

Pour plus d'informations ou si vous souhaitez vous inscrire , n'hésitez pas à me contacter.