Une supplémentation quotidienne avec un gramme de DHA, un acide gras oméga-3 abaisse d’environ 20 % les concentrations de triglycérides chez des femmes pré-ménopausées.

La capacité des acides gras essentiels oméga-3 à diminuer les concentrations plasmatiques des triglycérides est bien démontrée. Une supplémentation avec des doses élevées d’acide gras oméga-3 peuvent en même temps augmenter les concentrations de cholestérol-LDL. Cet effet peut cependant être contré par une modification de la taille des particules de LDL en des particules de taille plus importante et moins athérogènes.

Le DHA (acide docosahexaénoïque) et l’EPA (acide eicopentaénoïque) semblent abaisser les triglycérides plasmatiques de la même façon. Cependant, le DHA semble produire plus efficacement des modifications bénéfiques dans la taille des particules de LDL et de HDL.

On connait bien les bénéfices de la prise de doses élevées, supérieures à 3 grammes par jour, d’acides gras oméga-3 sur les lipides et les lipoprotéines plasmatiques. Mais on a beaucoup moins d’informations sur les effets bénéfiques de plus faible doses, inférieures à un gramme par jour. Il est important d’en apprendre davantage, ces doses étant situées dans l’éventail des consommations alimentaires recommandées.

Une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée contre placebo a été définie pour déterminer l’effet d’une supplémentation avec une faible dose d’huile de thon riche en DHA sur les triglycérides de femmes pré-ménopausées.

Cinquante-trois femmes pré-ménopausées en bonne santé avec des niveaux plasmatiques de triglycérides moyennement élevés ont été enrôlées dans cette étude. Elles ont consommé pendant huit semaines quotidiennement 0, 0,5, 0,7 ou 1 gramme d’huile de thon riche en DHA ou un placebo.

Les résultats montrent que la dose de 1 gramme par jour, mais pas les doses inférieures, réduisent de 23 % les triglycérides plasmatiques des femmes pré-ménopausées. Une petite modification dose-dépendante de la taille des particules de HDL mais pas de celle des particules de LDL a également été observée.

Ces résultats suggèrent donc que la consommation d’une dose de un gramme quotidien d’acide gras oméga-3 pourrait jouer un rôle important pour la santé cardiovasculaire des femmes pré-ménopausées.
Sparkes C et al., Effect of low dose docoahexaenoic acid-rich fish oil on plasma lipids and lipoproteins in pre-menopausal women : a dose-response randomized placebo-controlled trial. Nutrients 2018, 10 : 1460.

bottom

Yoga doux avec respiration, relaxation, méditation et postures en respectant les possibilités de chaque personne.

Les cours se déroulent en petits groupes de 4 à 5 personnes , tous les jeudis de 17h30 à 19h00 et s'il y a des personnes intéressées possibilité le mardi à 17h45 .

Pour plus d'informations ou si vous souhaitez vous inscrire , n'hésitez pas à me contacter.